Fiche de lecture n°5

Publié le par Anaïs

GUILBA, Jean, et LAZIER, Isabelle, In Terrain, Numéro 14 - L'incroyable et ses preuves « La gestion et la communication du patrimoine ethnographique », (mars 1990), [En ligne]. Disponible sur:<http://terrain.revues.org/document2977.html> (Page consultée le 23 janvier 2006)


Les auteurs:

Jean GUIBAL est conservateur en chef du patrimoine et directeur de la Conservation du Patrimoine en Isère.

Isabelle LAZIER est conservatrice en chef du patrimoine et directrice du Musée de l'Ancien évêché de Grenoble.


L'article

Les documents issus des collections ethnographiques constituent des sources d'informations importantes pour les chercheurs, cependant ces collections sont décimées entre les différentes institutions. Une gestion informatisée doit être mise en place, elle doit permettre l'échange et le partage d'informations. Un simple travail de compilation des documents permettrait à la recherche d'élargir ses champs d'horizon.


De l'ethnologie, du patrimoine et des sources

Les auteurs nous expliquent qu'une rupture assez ancienne s'est produite dans le domaine de l'ethnologie. Ainsi l'on peut distinguer la recherche en ethnologie qui s'intéresse majoritairement à la culture « sociale » (langues, rites, symbolismes,...) et le travail en patrimoine ethnologique qui se penche sur la culture matérielle. Mais cette deuxième face de l'ethnologie doit devenir plus scientifique afin de permettre la conservation du patrimoine.

En 1968 dans un article paru dans Terrain, Daniel Fabre a exprimé son opinion sur les objets ethnographiques qui selon lui n'auraient aucun lien avec l'ethnographie comme science sociale. Selon Jean Guilba et Isabelle Lazier ces propos remettent en cause la valeur scientifique de ces objets porteurs de faits culturels, l'ethnologie repose sur leur étude celle-ci doit pouvoir être menée scientifiquement.


Les acquis antérieurs

Un projet serait à prendre en exemple, le système élaboré au musée national des Arts et Traditions populaires comporte quelques différence avec celui de Rhônes-Alpes. Les documents sont classés topologiquement et sont très finement indexés. Cet outil est trop perfectionné et ne répond pas aux besoins moins poussés des chercheurs.


De l'ethnologie en Rhônes-Alpes

En 1985, le projet d'une banque de données « de gestion et de recherche documentaire appliquée aux collections et sources ethnographiques de la région Rhône-Alpes » a été entamé. Cette banque de données devaient permettre: la gestion et la recherche documentaire ; la complémentarité des collections et des sources ethnographiques. La consultation du document original ne serait pas remplacée mais facilitée. L'unité administrative du projet a permis son succès, ainsi dix-neuf établissements ont participé à l'opération et livré des données normalisées à la banque commune. Les auteurs nous présentent les principes sur lesquels repose le projet mené en Rhône-Alpes.


La nature des objets ethnographiques est très variée, il a fallu concevoir une grille descriptive commune à tous les documents afin de ne concevoir qu'une seule base de données. De plus le système devait être très simple afin d'en permettre l'accessibilité à tous. Les objets peuvent être visualisés, la description textuel est alors limité par un lexique descriptif très simple. Les différents accès aux documents proposés permettent la consultation à un public de non spécialistes.


Méthodes et techniques

Il a fallut constituer une banque d'images représentative du patrimoine ethnographique, elle se constitue des photographies des objets et des documents images des collections (photographies, films, peintures,...).

Un lexique ayant une prétention encyclopédique est employé, il est constitué de 2 500 descripteurs, il a vocation à être complété dans les domaine de l'industrie et de l'urbanisme. La savoir faire documentaire a été appliqué par la mise en place d'une liste de synonymes avec les renvois sur les descripteurs retenus. La description géographique n'est pas pleinement satisfaisante à cause des nombreux découpages possibles: administratifs, pays, régions naturelles


Banque de données et banque d'images

Deux produits documentaires étaient donc consultables: un vidéodisque « catalogue d'images » sur le patrimoine ethnographique régional et un vidéodisque « interactif », outil de gestion et de recherche documentaire constitué des images et des données.

Le vidéodisque « catalogue d'images » peut être consulté sans le recours à la banque de donnée associé grâce à un classement thématique des documents. Mais il est important de garder à l'esprit que ce vidéodisque n'est que partiellement représentatif du patrimoine car beaucoup de documents ne sont pas reproductibles à l'image.

Le deuxième vidéodisque « interactif » était en libre consultation au Musée Dauphinois de Grenoble. A l'époque, les auteurs estimaient que son utilisation était discriminante du fait des compétences informatiques requises. Il était également envisager de mettre en place une interrogation en ligne.


Commentaire

Il est vrai que ce texte ne parle pas des collections numériques, mais il apporte des réponses au questionnement sur la gestion du patrimoine. Les solutions mises en place à l'époque relève de l'envie de donner une dimension plus scientifique à la gestion des objets porteurs d'un fait culturel. Il s'agit de l'application du savoir faire scientifique notamment documentaire. Cependant il est intéressant de voir, que la notion d'accessibilité reste au premier rang. Les outils proposés sont normalisés et simplifiés afin d'être utilisés par des publics scientifiques ou non.

Cependant, nous pourrions nous poser la question de savoir, si la base de donnée ainsi constituée répond réellement aux usages? Malheureusement il n'existe plus aujourd'hui de lecteur pour l'utiliser, le transfert des données sur un autre support serait en projet. L'obsolescence des supports ne facilite pas la conservation des données numériques, un détail regrettable pour un projet de cette envergure.

Commenter cet article

voyance gratuite en ligne par mail 04/01/2017 18:09

je passe en coup de vent pour te souhaité une bonne fin de journée gros bisous

voyance amour gratuite par mail 05/12/2016 16:11

C'est interessant de trouver comme ce genre de postes.

voyance gratuite par telephone 17/10/2016 11:40

Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !

voyance en ligne gratuite 06/09/2016 14:52

Vraiment très intéressant. Bonne continuation à vous !

voyance gratuite 04/08/2016 14:47

Bravo pour le blog et vos articles.