Fiche de lecture n°2

Publié le par Anaïs

DALBERA, Jean-Pierre. Numériser le patrimoine: un enjeu collectif in : Culture et recherche, n° 77, mars-avril 2000 [En ligne].Disponible sur: <http://www.culture.gouv.fr/culture/mrt/numerisation/fr/f_03.htm> (Page consultée le 8 janvier 2006)


L'auteur:

Jean-Pierre Dalbéra était chef de la Mission de la recherche et de la technologie du Ministère de la Culture et de la Communication en 2000.


L'article:

1 Le plan de numérisation des fonds de l'Etat

En 1999, la Mission de recherche et de la technologie a organisée une rencontre à la BNF, le sujet était d'établir un bilan du plan de numérisation mis en oeuvre afin de prendre des directives pour l'année 2000.

Les directions Régionals des Actions Culturelles ont joué un rôle important de coordination des initiatives régionales, ainsi certaines régions ont mis en place des mutualisations de moyens. Le financement partielle de ministère de la Culture a facilité le débloquement de crédits locaux.

Ce plan de numérisation a été l'occasion de créer un dynamisme à l'échelle local, de nombreux équipements ont été renouvelés, des problématiques sur les systèmes d'informations ont été soulevées conduisant à la formation des agents et à l'acquisition de systèmes de gestion et de diffusion de l'information. Par ce projet, le ministère s'inscrit dans la lignée du gouvernement pour préparer la France à la rentrée dans la société de l'information.


2 Les programmes de recherche et développement associés

La Mission de recherche et de la technologie mène un programme de recherche et de développement sur les méthodes et outils à employer pour la production de produits documentaires, telles les collections numériques.

La première phase de ce programme a porté sur le développement des outils. Dans ce cadre un outil de diffusion de l'information exploitant entre autre les normes de structuration a été développé. Ainsi des schémas de structuration ont été conçus dans divers domaines dont l'archivistique. La mise en place de serveurs tests accueillant des données patrimoniales complètes ont été expérimentés.

La deuxième phase s'attache a définir des chaînes de production de l'information appliquées à chaque domaine.

En 2000, les recherches s'orienteront sur l'harmonisation des procédures, afin de garantir le choix de solutions pérennes et normalisées notamment dans les cas de documents au format particulier.

De nouvelles possibilités de financement sont possible grâce à la mise en place en 1999 d'une procédure d'aide appelée PRIAMM (Programme pour la Recherche et l'Innovation dans l'Audiovisuel et le Multimédia) et la mise en place d'un programme européen initié par la France lors de sa présidence à l'Union Européenne.

Les contraintes de la numérisation automatisée:

Un accord national a été passé avec la société Jouve afin de bénéficier d'un prix réduit pour une numérisation de masse de haute qualité. Cette nationalisation du plan est très avantageux, car il conduit toutes les autorités locales à s'initier dans un projet inenvisageable lorsqu'il est totalement isolé. Cependant l'automatisation de la numérisation pose quelques problèmes. Un nombre important de documents sont préparer pour que leur séjour chez le prestataire se déroule au mieux et que la numérisation puisse avoir lieu (vérification de la titularité des droits pâr exemple). De plus, les documents ayant des formats très spéciaux ne sont pas traités dans le cadre du contrat national.

La valorisation des fonds numérisés:

Ce grand projet est freiné par le manque de personnel qualifié, l'appel à des prestataires externes est souvent la seule solution envisageable, cette situation alourdie les coûts.

Mais la mise en oeuvre d'une numérisation n'induit pas forcément la notion de mise en valeur et de diffusion de l'information. En 2000, l'une des principale opération mise en place aura donc été le catalogage des fonds numérisés et leur mise à disposition. La constitution d'un catalogue commun des réalisations devrait permettre de les faire connaître, ce catalogue est encore incomplet car il ne propose pas d'indexation des projets. A cet inventaire s'ajoute tous les projets menés à la charge des bibliothèques publiques.


Commentaire

Cet article commence a daté un peu, n'est-ce pas? Cependant il m'a été bien utile, je n'avais aucune connaissance de la politique menée par le ministère de la Culture et de la Communication. Jean-Pierre Dalbéra fait dans le périodique Culture et Recherche un bilan du plan de numérisation mis en place par le ministère. Il est très élogieux des dynamiques qui se sont crées à l'échelle locale. Une sorte de mise à la page qui semble obligatoire pour ce grand événement qui est l'entrée dans la société d'information. Je trouve étrange que l'on se sente obligé de mettre en place ce plan, comme si l'on avait peur d'être mis de côté.
Est-ce que les attentes du public sont vraiment cernées? Ce n'est pas que je remette en cause l'utilité de tel projet. Au contraire, et entre nous ce serait me mettre au chômage avant d'être entrée sur le marché du travail. Mais j'ai l'impression que ça ressemble à de la numérisation à tout prix et que l'on ne réfléchie trop peu aux besoins des utilisateurs. La mise à disposition de notre patrimoine doit être (selon moi) réalisée dans une politique d'accès à tous, et je pense que cela n'est vraiment pas évident. Aujourd'hui est-ce que la moitié des citoyens savent qu'il existe des collections numériques?

 

Commenter cet article

voyance gratuite en ligne par mail 18/01/2017 15:58

Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !

voyance gratuite en ligne par mail 13/05/2016 12:50

Merci pour ces bons moments sur votre blog. Je suis souvent au poste pour regarder (encore et toujours) ces merveilleux articles que vous partagé. Vraiment très intéressant. Bonne continuation à vous !

voyance gratuite 27/01/2016 12:12

Un blog de haute qualité.C'est le type de blog qui me plaît et dont lesquels je partage mon point de vue modeste.