Fiche de lecture n°1

Publié le par Anaïs

ANGHEBEN, Marcello, BOLO, Aurélia, DOMBRE, Julien, FRENANDEZ-MALOIGNE, Christine, PALAZZO, Eric, RICHARD, Noël.  Images médiévales et nouvelles technologies de l’information : lecture d’images et indexation par le contenu: Un système d'indexation par le contenu pictural [En ligne].
Disponible sur: <http://lemo.irht.cnrs.fr/varia/images-ntic.htm> (Page consultée le 9 janvier)



Les auteurs:

Les auteurs de cet article sont issus de deux laboratoires du CNRS de l'université de Poitiers
- le
Centre d'Études Supérieures de Civilisation Médiévale: Marcello Angheben, Aurélia Bolot, Éric Palazzo
- le laboratoire SIC (Signal Image et Communications) du département Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication:Julien Dombre, Christine Fernandez-Maloigne, Noël Richard


L'article:

Principe

L'indexation par contenu pictural repose sur le même principe que l'indexation textuel, il s'agit de l'extraction des attributs caractéristiques de l'image.
La première phase est l'extraction des caractéristiques pertinentes des images (cette caractéristique peut s'appliquer à une partie de l'image ou à sa totalité). La deuxième phase consiste à la comparaison métriques entre les caractéristiques de la requête et les caractéristiques des images sélectionnées dans la base d'images. L'ensemble des caractéristiques d'une image sont dites de bas-niveau, les caractéristiques sélectionnées sont dites de haut-niveau. La difficulté de cette extraction réside dans le fait que la machine ne doit pas prendre en compte les variations d'éclairage, d'échelle et d'orientation. De plus l'association des caractéristiques picturales de l'image et de la description sémantiques est difficile à opérer


La première difficulté est donc de déterminer l'ensemble des caractéristiques picturales invariant aux variation d' échelle, de luminosité et d'orientation. Chaque image sera alors identifiée par la combinaison de ses caractéristiques picturales.


L'association de l'indexation par contenu picturale et de l'indexation textuelle permet de mettre au point une mémoire des expertises. Un exemple d'utilisation de cette double indexation est la constitution d'une base de photographies médicales. Il s'agit de photographies de lésions prises par les médecins. Ces photographies sont indexées suivant leurs caractéristiques picturales, une deuxième indexation est faite avec les expertises faites pour chaque lésion. Ainsi, le médecin peut demander au système de comparer une nouvelle photographie avec celles contenues dans la base. Le système lui communiquera les photographies dont les lésions sont les plus semblables que celles du cas soumis. Le résultat de cette requête ne doit pas remplacer le diagnostique du médecin mais peut constituer une aide à la décision.


Un système d’indexation par le contenu graphique nécessite trois phases :
- une phase de segmentation pour répartir le contenu pixellique en zones visuellement homogènes,
- une phase descriptive pour associer chaque zone à un ensemble de descripteurs
- une phase de mesure de différences.


La phase de segmentation

La segmentation est mise en place par la différenciation entre les différentes régions de l'image, il doit avoir une rupture (dépend de la caractéristique choisie) pour qu'il y ait différenciation entre deux zones .

Cette segmentation pose des problème dans le domaine des images médiéval. Les documents présentent souvent des dégradations, les contours sont effacés et l'on observe des variations de textures. Le système doit alors prendre en compte le rendu perceptuel pour extraire correctement les composantes graphiques.


Il existe plusieurs types de segmentation:
- Les méthodes par recherche de discontinuité: il s'agit du repérage des contours
- Les méthodes de classification pixellaire : il s'agit d'une segmentation suivant les couleurs.
- Les méthodes par recherche de zones homogènes : il s'agit d'une segmentation par l'association des pixels se ressemblant


La phase descriptive

La carte de segmentation obtenue coïncide rarement avec les découpages sémantiques, il faut alors dans une phase d’interprétation faire converger la partition vers une découpe en objets connus.


La phase de mesure des différences (construction métrique comparaison)

Il existe trois types de comparaison:
- la ressemblance exact: utilisée pour l'authentification
- la ressemblance partielle: utilisée dans les contrôles qualités des couleurs par exemple
- la ressemblance partielle entre deux images

Dans le cas des images, il s'agit de la comparaison entre les régions (obtenues par segmentation) de deux images. Pour que les résultats soient pertinents la segmentation doit être précise, ainsi le chercheur pourra faire des recherches de similitudes sur des éléments précis, par exemples des drapés.


Commentaire:

L'étude de la collection numérique Incunables de la Médiathèque de l'agglomération troyenne m'avait donnée envie de m'intéresser aux possibilités de recherche au sein d'un corpus d'images. Les recherches en matière d'indexation par contenu pictural intéressent de très prés les médiévistes. Leurs travaux reposent en grande partie sur les manuscrits, le perfectionnement de leur exploitation facile le travail d'enquête du chercheur. Les travaux menées dans le domaine de l'indexation par contenu pictural peuvent également être appliquées dans le domaine médicale, il est très intéressant de découvrir les enjeux de cette indexation.
Cet exposé permet également de comprendre les différentes phases de la constitution d'un système de comparaison des images. La phase de de construction d'un système métrique de comparaison s'adresse plus aux spécialistes et sa compréhension requièrent des connaissances en algèbre. Il y a quelques années, j'avais entendu parlé de l'indexation pictural comme quelque chose de non exploitable car on faisait appel à la subjectivité du documentaliste pour l'identification des caractéristiques de l'image. Dans ce nouveau système d'indexation par contenu pictural, c'est le système qui identifie les différente régions à distinguer et cela en fonction de leur caractéristiques physiques. Le couplage du travail du système (loin d'être automatisé) et le travail d'indexation textuelle du spécialiste offre des perspectives importantes en matière de recherche au sein d'un corpus d'image. Bientôt peut être les collections iconographiques numériques nous offrirons de nouvelles raisons de les aimer.

Commenter cet article

voyance gratuite par Email 20/02/2017 16:24

Votre travail m’a beaucoup surpris car ça fait longtemps que je n’ai pas trouvé comme ce magnifique partage.

voyance gratuite par mail 13/05/2016 12:49

C'est avec plaisir que je regarde votre site ; il est formidable. Vraiment très agréable à lire vos jolis partages .Continuez ainsi et encore merci.